Le trotteur bébé, pour ou contre ?

Le trotteur pour bébé est un appareil très apprécié de certains parents. En effet, il aiderait les enfants à vite marcher et donc à développer leur motricité. Cependant, certains d’autres le décrient très fortement, le jugeant très dangereux pour des nourrissons. Ainsi, le sujet est assez controversé. Comment se situer en tant que futurs parents ? Devriez-vous acheter le trotteur pour bébé ? Voici notre avis complet sur ce jouet qui suscite énormément de polémiques.

Les points positifs des trotteurs pour bébé

points positifs trotteur

Le trotteur pour bébé est un appareil qui date d’assez longtemps. Le concept existait déjà sous forme d’un simple objet à trois roues. Les modèles contemporains se veulent plus performants, épousant les nouvelles technologies à la pointe. Ainsi, les nourrissons disposent de musiques et de siège confortable. Vers les 6 ou 9 mois, le nourrisson commence déjà à s’asseoir de façon équilibrée, des fois il finit par faire se mettre à quatre pattes. Il est donc prêt à marcher. Pour le soutenir dans cette étape de sa vie, quoi de mieux qu’un trotteur. Celui-ci le soutient, soutient ses petites Jambes encore bien fragiles et l’aide à avoir une certaine liberté. De même, il trouve de quoi s’occuper pendant que vous réalisez une petite tâche juste à côté.

En outre, le trotteur pour bébé est un excellent outil au service de l’épanouissement des nourrissons. Petits et surtout étroitement surveillés, ils disposent là d’un moyen de divertissement. Ainsi, ils peuvent jouer avec la tablette, s’amuser avec les autres jeux et jouets intégrés, faire des activités habilement conçues pour leur petit âge et surtout écouter les douces musiques intégrées en fonctionnalité, les cris d’animaux avec un joli petit sourire plaqué sur le visage. Rien de tel comme un trotteur pour faire un enfant heureux.

Le trotteur, un jouet considéré comme risqué pour les enfants

points negatifs trotteur

Le trotteur connait autant de succès que de rejet de la part des parents. Certains l’estiment trop dangereux pour leur nourrisson. Les raisons à la base sont de multiples ordres. En Amérique par exemple, des études ont été menées ayant pour conclusion qu’il est assez dangereux. Le premier point négatif évoqué est l’impact sur le processus de marche de l’enfant. Un nourrisson doit normalement s’asseoir puis faire ses quatre pattes avant de progressivement pouvoir se tenir sur ses jambes. Avec le trotteur, l’étape de la marche par les quatre pattes est souvent brûlée, ce qui est fortement déploré. Ensuite, le bébé est obligé de se mettre sur la pointe des pieds, posture jugée incorrecte – lire aussi : Quel est le meilleur sac de couchage de 2020 ?

De plus, les psychomotriciens soulignent le fait que le processus de la marche doit découler de l’envie de l’enfant d’explorer avec plus de liberté. Avec un trotteur, elle est comme un choix imposé. En outre, dans le cocon du trotteur, les enfants n’ont pas l’occasion de faire des chutes et donc de développer la solidité de leurs petites jambes ainsi que des réflexes. Enfin, les enfants sont assujettis à toute sorte d’accidents, pour peu que les parents fassent preuve d’inattention. Ils peuvent facilement atteindre des dénivelés dangereux : l’escalier, les pentes glissantes. C’est d’ailleurs pour ces raisons que le Canada a interdit l’utilisation sur son territoire du trotteur bébé. Au final, c’est peut-être un bon appareil, mais à prendre avec énormément de précautions pour ne pas causer des dommages à l’enfant.

À voir …